Éduquer pour recevoir la technique

Démonstration de capoeira par le groupe Senzala d'Évry pendant le Master de fleuret 2013 à Dammarie-les-lys, France. Photo de Marie-Lan Nguyen, sous licence Creative Commons Attribution 2.5 Generic.

Démonstration de capoeira par le groupe Senzala d’Évry pendant le Master de fleuret 2013 à Dammarie-les-lys, France. Photo de Marie-Lan Nguyen, sous licence Creative Commons Attribution 2.5 Generic.

Quelque soit la discipline ou l’école martiale (si l’on reste dans un cadre de pratique avec au moins un partenaire), il semble peu concevable de pratiquer avec une ou plusieurs personnes sans un minimum de préparation au cadre d’évolution. C’est ce dernier qui fait souvent friction lorsque l’on débat de la réalité martiale de telle ou telle école, sans qu’il soit question du rôle fondamental du partenaire, qui est dans tous les cas de servir la progression. Lire la suite

Publié dans Généralités | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

C’est grade, docteur ?

Usagi Yojimbo, à défaut de Bugs Bunny.

Usagi Yojimbo, à défaut de Bugs Bunny.

Il y a un certain temps, dans un billet consacré à quelques « mythes » des arts martiaux, j’ai évoqué les « grades ». J’y avais indiqué (brièvement) que leurs organisations était très variable  selon la discipline, quand elles existaient… Voici quelques compléments sur le sujet (souvent assez sensible, pour différentes raisons). Lire la suite

Publié dans Budô, Généralités | Tagué , , | Laisser un commentaire

La démonstration : le rôle des partenaires

Une rapide réflexion sur l’utilité du partenaire durant l’exercice de démonstration. Merci à Arnaud et Xavier pour les échanges ayant donné lieu à ce billet.

Maître Kase (karaté shôtôkan) en démonstration.

Taiji Kase (karaté shôtôkan) en démonstration.

Comme je l’écrivais il y a un certain temps déjà, les démonstrations font partie des outils originels de communication originels des arts martiaux et sports de combat. Il s’agit pour une école, une discipline, de proposer à un public une vision de son travail, plus ou moins poussée en fonction des capacités des démonstrateurs, du « message » à faire passer et, bien entendu, du cadre de la démonstration. Dans ce contexte particulier, des discussions avec plusieurs interlocuteurs différents sur le sujet a – toujours – fait revenir une question : dans une démonstration à deux ou plus, quelle est la part de chacun dans la réussite de la dite démonstration ? Ou : est-il nécessaire d’avoir un « bon » partenaire ? Lire la suite

Publié dans Généralités | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Dragon magazine – hors série aïkidô n°14 : tantô, le poignard de l’aïkidô

Couverture du spécial Aïkidô n°14 du magazine Dragon (tous droits réservés).

Couverture du spécial Aïkidô n°14 du magazine Dragon (tous droits réservés).

Après deux numéros consacrés respectivement au sabre puis au bâton (jô), le dernier numéro de Dragon Magazine spécial aïkidô complète la « trilogie » des armes classiques de l’aïkidô par un numéro faisant grande place au poignard (tantô). Avec – comme le relève Léo Tamaki dans son éditorial – quelques « surprises » dans son élaboration, à savoir des difficultés parfois à obtenir des contributions, et une convergence de vues sur le tantô qui dépasse le cadre des courants.

Lire la suite

Publié dans Aïkidô, Magazine | Tagué , , | Laisser un commentaire

Japonais et Occidentaux perçoivent-ils l’aïkidô de la même manière ?

Ce billet est une traduction, avec son aimable autorisation, de Do Japanese people and Westerners experience Aikido the same way?, un texte de Kai Morgan, auteur du blog Budo inochi (en anglais) que je vous engage à consulter. Les illustrations sont celles de l’article, les liens hypertextes également.
Les notes ont été ajoutées par mes soins.
G.


Cet article est un résumé d’une publication académique : « Training in culture: The case of aikido education and meaning-making outcomes in Japan and the United States » de C.  Jeffrey Dykhuizen, publiée dans l’International Journal of Intercultural Relations 24(6):741-761 · Novembre 2000.


Séminaire d'aîkidô par Darij et Ana. Sous licence CC BY 2.0 via Flickr.

Séminaire d’aîkidô par Darij et Ana. Sous licence CC BY 2.0 via Flickr.

Étudier un art martial japonais (ou toute discipline, d’une autre culture que la vôtre) peut ouvrir une fenêtre sur un monde nouveau et excitant.

Le seul aspect du langage est fascinant. Des mots comme rei, kamae, ou même les noms des arts eux-mêmes (Aïkidô, Jûjutsu, Karatedô et ainsi de suite) ne traduisent pas de manière précise en anglais1, ce qui peut nous inciter à étudier et réfléchir en profondeur à leur signification. Lire la suite

Publié dans Aïkidô, Billets d'ailleurs, Généralités | Tagué , , , | Laisser un commentaire