Aïkidô en France, évolution en 2019, et la suite ?

Il est souvent difficile de retranscrire un ressenti sur un état de santé d’une discipline, parce que justement il s’agit d’un ressenti. Il y a quelques années, Léo Tamaki avait justement amorcé une réflexion sur le désintérêt (mondial) vis-à-vis de l’aïkidô, en utilisant l’outil Google trends, introduisant de fait une certaine quantification du phénomène. Cependant, la structuration du sport – pas de polémique à ce stade, merci – en France permet d’avoir accès à des données plus « solides » que consultations d’un moteur de recherche : des données démographiques fournies par les fédérations délégataires ou agréées elles-mêmes. Le suivi des évolutions de cette démographie constitue un des thèmes abordés dans ce blog (et parfois publié ailleurs), et au contraire de 2018, 2019 ne fera pas exception.

Lire la suite

Publié dans Aïkidô, Généralités, Les Pratiquants | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Aikido-millenials : un petit nouveau

Chez Yéza. On sent une certain intérêt à la discipline, quand même.

Il y a quelques jours, une de mes kohaïs m’a informé de son intention d’ouvrir un blog consacré à l’aïkidô. Je dois dire qu’en mon for intérieur, je me disais que sans motivation, ça risquait d’être difficile… mais Yéza est motivée. Très motivée même.

Lire la suite

Publié dans Aïkidô, Annonce | Tagué , , | 1 commentaire

Rentrée 2020 : continuer, commencer (malgré tout ?)

Rentrée 2020, une rentrée compliquée pour les pratiques martiales, puisque aucun territoire ne peut se permettre d’ignorer quelques précautions de base pour éviter la propagation de la COVID-19. Les pouvoirs publics émettent leurs recommandations, relayées plus ou moins efficacement au sein des groupes et fédérations. Mais il faut reconnaître que quelle que soit notre discipline, l’investissement est compliqué par ces points. Alors que pratiquer, et comment, et où se renseigner ? Un billet marronnier, certes, mais on ne fait jamais assez de rappels.

Lire la suite

Publié dans Généralités | Tagué , , | Laisser un commentaire

Une saine habitude

Après quelques mois d’âpres négociations, j’ai réussi à convaincre Thibault de prendre la plume et de faire un petit compte-rendu de son expérience au Japon, et plus précisément à l’Aïkikaï de Tokyo, et je l’en remercie beaucoup.
Cependant, n’étant pas parvenu à obtenir des illustrations, j’ai dû illustrer moi-même le texte proposé, avec plus ou moins de bonheur. Dans un style très « chibi ». Il me le pardonnera.

Cette journée commença la veille. La veille se termina vers 22h10. Il fallut se coucher tôt. Je devais me lever à l’aurore…

Se lever à l’aurore ? Au début, c’est difficile mais avec le temps, cela devient une habitude plaisante. Je me rends à pieds au dojo, quinze minutes sont nécessaires, je traverse plusieurs ruelles. C’est un trajet agréable. Il est même rassurant. Chaque matin, je croise le même groupe de grands-mères effectuant les mêmes exercices physiques. Chaque matin, je croise toujours à l’angle du parc ce chat… il réclame inlassablement ses croquettes. Il s’appelle Billy, enfin je crois.

J’arrive au dojo. Le rituel est le même. Je salue le responsable de l’accueil, le plus souvent un uchi-deshi (ou un ancien uchi-deshi), je dépose ma carte et m’incline devant le Doshu. Comme tous les matins, Moriteru Ueshiba est à l’accueil, une rangée derrière le comptoir. Parfois, il est en « tenue civile », le plus souvent il est déjà prêt pour le keiko. Il sirote un thé tout en lisant le journal du matin. Il guette les arrivées. Comme chaque matin, il me répond poliment. Lire la suite

Publié dans Aïkidô, Témoignage de pratiquant | Tagué , | Laisser un commentaire

Ushiro waza, un ensemble technique complet

Ce billet a déjà été publié dans Self & Dragon spécial aïkido n°1 .

Pour beaucoup de pratiquants, Ushiro waza fait partie des dimensions plutôt folkloriques de l’Aïkido : comment en effet ne pas émettre des doutes sur des techniques dont la mise en pratique paraît des plus artificielles ? Cependant, ces pratiques sont bien plus riches que la simple chorégraphie qu’elles semblent parfois être.

Lorsque l’on regarde certaines nomenclatures, les techniques d’Aïkido à mains nues se classent en plusieurs groupes : suwari waza, hanmi handachi waza, tachi waza et ushiro waza. La plus « simple » à comprendre pour un non-pratiquant ou un débutant est le principe du tachi waza : un « agresseur » attaquant de face ou de biais, un « défenseur », du un contre un. Il s’agit en gros de ce que l’on retrouve dans tous les arts martiaux et sports de combat connus du grand public, qu’ils soient olympiques ou non. Il trouve une extension, considérée plus ou moins naturelle, plus ou moins utile, plus ou moins historique (cf. Dragon spécial aïkido n°25), dans le travail à genoux et à genoux face à un partenaire debout, et bien sûr dans un travail à plusieurs. Ushiro waza semble toutefois assez singulier : il peut apparaître comme répondre a priori à une attaque venant de devant sur l’arrière, dans une démarche qui semble des plus artificielles. Au moins du point de vue d’un néophyte, surtout si l’Aïkido est abordé avec les présupposés des sports de combat en général et de la compétition sportive en particulier.

Lire la suite

Publié dans Aïkidô | Tagué | Laisser un commentaire