Finir une année, commencer une autre (version 2020)

Vent, neige, pluie
Commencement d’une année
Vers un beau printemps

L’année 2019 s’achève, ayant apportés changements bien ou malvenus, prévus ou non, et une nouvelle année commence avec plein de choses en perspectives.

Chaque année apporte son petit lot de bonnes et mauvaises surprises, comme toujours. Du côté martial, quelques changements dus à un départ (le mien) vers une nouvelle vie, moins compatible (pour le moment) avec les nombreuses heures sur le tatami. Sans abandon, il reste néanmoins à s’organiser entre famille (l’essentiel), le travail et la pratique. Comme le dit un ami, je suis un « ronin » temporaire, même si je garde quelques attaches. Pour ceux qui se posaient la question, cela explique aussi pourquoi le blog est moins nourri qu’avant. Cela devrait quand même s’améliorer, quelques idées persistant à me taquiner. Mais bien entendu, les nouvelles se succèdent : si de grands noms disparaissent, tel Hirokazu Kanazawa il y a peu, si l’on peut obtenir avec un petit pincement au cœur (c’est la dernière !) L’ultime encyclopédie des arts martiaux de l’Extrême Orient de Roland et Gabrielle Habersetzer et qu’on aimerait bien être de ceux qui continuent l’œuvre autant que faire se peut, on doit continuer à se donner des objectifs.

Continuer une œuvre, s’inscrire dans une continuité, c’est ce qui m’a motivé pour quatre nouveaux numéros de Yashima, où je continue à raconter la vie de Légendes martiales du Japon. Même si le travail de recherches est parfois exaspérant, tant les sources peuvent s’avérer confuses ou inexactes (les autres membres – ou non – des rédacteurs du magazine peuvent en témoigner), cela permet de rentrer dans l’aspect historique et sociologique de nos disciplines (qu’elles soient japonaises ou non), et de leurs récits. Je viens d’ailleurs d’achever l’écriture du septième article… Qui sera publié dans deux-trois mois. Si vous n’êtes pas abonnés, vous devriez essayer. Autre marotte, toujours la volonté de mieux connaître ma discipline (l’aïkidô) d’un point de vue évolutif : la technique, c’est bien (et l’essentiel), et les pratiquants, c’est important : après le succès (à mon échelle !) du sondage sur les pratiquants, je n’oublie pas les données brut non exploitées encore… Ça va venir.

Alors, pour 2020 ? Toujours des projets en tête, avec, je l’espère, un peu plus de temps à consacrer à ce blog. Quoiqu’il en soit, je vous communiquerai sur quelques évènements ou sorties à venir, comme toujours. Et reste à, comme toujours, progresser, humainement, professionnellement et martialement.

Bonne année 2020 à toutes et tous !

A propos G.

Pratiquant lambda.
Cet article, publié dans Généralités, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.