Dragon magazine – spécial aïkidô n°20 : l’art du déplacement

Couverture du spécial Aïkidô n°20 du magazine Dragon (tous droits réservés).

Le numéro 20, celui des cinq ans du magazine Dragon, est consacré à une problématique centrale à tout art martial (ou presque), le déplacement. L’approche peut en être simpliste (le déplacement pour la technique) ou très complexifiée, voire incompréhensible (liant le pied à l’univers…). Après celui consacré aux maîtres du passé, le magazine revient sur une notion plus appliquée.

Ce qui reste surprenant avec les articles proposés dans le magazine, au fil des années, est cette façon d’aborder un thème par des facettes qui ne sont pas forcément communes à chacun des participants, reflet d’expériences et parcours parfois bien différents. Cette façon de faire permet, pour reprendre la fable, de sortir du puits et de se confronter à des conceptions et rapports qui peuvent éclairer une pratique, ou donner de nouvelles directions de travail. Par contre, je dois dire que je ne comprends toujours pas pourquoi, malgré ces cinq années de succès, la mise en page du magazine est parfois si peu soignée. Je l’avais déjà évoquée à demi-mots, mais il reste assez dommageable de voir que malgré des collaborateurs voulant donner (et ça se lit) au mieux, des ratés perdurent (fautes non corrigées, copier-coller de pages sans relecture, oublis d’illustrations, etc.). Cela ne remet pas en cause la qualité du fond, mais nuit sans aucun doute à la lecture. C’est très dommage. Je publierai d’ailleurs prochainement l’article que j’avais écrit pour ce numéro, avec une mise en page permettant, je l’espère, une meilleure lecture.

Pour ce numéro, et malgré les soucis évoqués ci-dessus, je recommande (entre autres) :

  • Un pied devant l’autre, tout simplement, de Xavier Duval.
  • Au cœur du déplacement, l’involontaire, de Régis Soavi.
  • Apprendre à marcher pour combattre, de Benoît Hauray.
  • Irimi, dans le coeur secret d’un déplacement, par Pierre Fissier.
  • Au coeur des budos, le déplacement, par André Cognard.
  • Structure et mobilité, par Nicolas Delalondre.
  • Sugano Seiichi, la mobilité d’un géant, par Jean-Marc Chamot.

Hors thème (comme à chaque numéro), deux articles me semblent sortir du lot : d’une part, Kurosawa, les films historiques, par Christophe Champclaux, et d’autre part, Les grands unificateurs du Japon : Hideyoshi Toyotomi, par Ivan Bel.

Bonne lecture !

Publicités

A propos G.

Pratiquant lambda.
Cet article, publié dans Aïkidô, Magazine, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.