Saisies en aïkidô, réflexion

Illustration issue de Budo renshu (ouvrage de Morihei Ueshiba).

Katate dori. Illustration issue de Budo renshu (ouvrage de Morihei Ueshiba).

Il y a peu de temps, on a pu lire sur un site consacré à l’aïkidô, dans un article traitant des saisies, que le « […] dernier mot de l’aïkido n’est pas la recherche d’une efficacité martiale » et que cela implique que « si les saisies n’ont pas l’air d’être des attaques… c’est qu’elles n’en sont pas ». Autant écrire qu’une telle affirmation est surprenante, à plus d’un titre. Indépendamment de l’avis éclairé d’experts comme N. Tamura, parlant d’analogies entre certaines saisies et une attaque au poignard (cf. vidéo ci-dessous), B. Palmier, que beaucoup ont pu entendre ou lire affirmer que les saisies font parties des attaques travaillées en aïkidô, et bien d’autres encore (comme G. Shioda) le pratiquant a parfois tendance à penser que ce mode d’attaque n’en est pas un…

Saisir

… surtout si son bagage « martial » se limite à quelques mois d’aïkidô : qu’est ce qu’une saisie sinon donner la main à son partenaire d’entraînement ((gyaku hanmi) katate dori ou aï hanmi katate dori) ou parfois, les deux (ryote dori) pour ensuite se faire projeter ou immobiliser ? En fait, les saisies en aïkidô sont bien sûr plus nombreuses (voir, par exemple, la nomenclature UFA) et n’ont pas seulement une fonction esthétique. Avant de se tenir à l’aïkidô, considérons brièvement la saisie dans le contexte martial.

L’action de saisir un vis-à-vis est toujours une action visant à restreindre une mobilité, que cela soit dans un but offensif ou défensif, indifféremment. Cette action est présente, sous différentes formes, dans de très nombreuses disciplines martiales à mains nues, qu’elles privilégient les frappes ou non. Les saisies se retrouvent aussi dans des disciplines avec armes, dans différentes configurations. Pour finir l’utilisation de la saisie est ainsi partie intégrante du Daïtô ryû, dont est issu directement l’aïkidô, et dont la « martialité » est moins questionnée que ce dernier. La perception de la saisie comme martialement utile est donc relativement répandue.

Saisir ? Saisir !

Gozo Shioda (à droite) saisissant Morihei Ueshiba (gauche). Photo tirée de Budo (Morihei Ueshiba, 1938).

Prétendre que les saisies ne sont pas des attaques n’est donc pas fondé, de manière générale…  mais il n’en reste pas moins que l’on peut toujours se poser la question pour l’aïkidô (quelle qu’en soit l’approche). Quelle est l’utilité d’une saisie qui n’est pas une attaque, ou plutôt, d’une saisie « vide » d’intention d’agir, dès que l’on progresse au-delà du 5e kyû, et que l’on se situe déjà dans l’acquisition de bases techniques plus que de notions de nomenclature ? Elle est peu évidente, hormis peut être comme outil pour le placement…

A l’inverse, travailler à partir d’une saisie « avec intention » permet de considérer différentes sortes de problèmes, en fonction du type de saisie, de son intensité (puissante ou légère), etc. Et de réponses qui peuvent leur être apportées, ou de qualités qu’elles doivent aider à développer. Puis par ces problèmes, réponses et qualités en atteindre d’autres (traitement des frappes, pour ne citer que le plus évident). Cependant, la saisie-attaque n’est pas de l’unique ressort d’uke, puisque tori la pratique également, lors de projections, d’immobilisations ou de clés articulaires. C’est souvent dans cette dernière optique que la saisie est la plus complexe… et la plus offensive.

Conclusion

La saisie est partie intégrante des outils de l’aïkidô, tant dans son aspect pédagogique (contraignant, visant à la progression du pratiquant) que martial (utilitaire, moyen de contrôler un opposant). On ne peut la dissocier de sa dimension offensive – elle est une attaque – dont la gestion est l’une des problématiques posées au pratiquant.

Pour approfondir.
Une vidéo de maître Tamura, avec un travail sur les saisies.

Un texte d’Arnaud Waltz sur le site aïkidô et controverse sur les saisies.

Publicités

A propos G.

Pratiquant lambda.
Cet article, publié dans Aïkidô, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s