Stage national Aïkidô FFAAA 06/12/2015 avec Christian Tissier

Christian Tissier. Source inconnue.

C’est à la Halle Carpentier (à Paris) que se tenait ce stage national en Ile-de-France animé par Christian Tissier ce dimanche.

Autant l’indiquer tout de suite : vu le peu de temps dont je dispose actuellement, j’essaie de faire en sorte de « prioriser » les stages que je peux fréquenter, ce qui ne veut pas dire que je ne regrette pas certains stages manqués, ou que je peux les faire en intégralité. Les stages de Christian Tissier (CT par la suite) font pour moi incontestablement partie de ces moments privilégiés. C’était la première chose. La seconde est que ma mémoire n’est pas parfaite…

Ça commence fort…

Premier exercice, première technique. Katate ryote dori sokumen irimi nage. Autrement dit, une saisie très  contraignante, de haut en bas, la projection allant dans le sens contraire (de bas en haut). Le tout devant se faire sans, bien entendu, opposer la force à la force. Le ton est donné. Après quelques tâtonnements (sur la forme un peu particulière proposée), nous avons le droit à quelques explications plus détaillées de la part de CT, qui comme à son habitude, allait d’un bord à l’autre de la surface de pratique en plus de ses indications à tous. L’avantage pour moi était d’avoir un partenaire costaud (mais tout à fait dans l’esprit « uke » dont je parlais il y a peu) sur lequel tout passage en force était une perte de temps… Apparaît alors le fil conducteur du stage : la communication entre partenaires (et son absence, incidemment).

Selon ce que j’ai compris de CT, la communication entre tori et uke s’articule principalement autour de deux points : d’une part, la réaction adaptée (et donc logique ce qui n’est pas synonyme de complaisance) d’uke au travail de tori et d’autre part, les éléments que peut (ou ne peut pas) communiquer tori à uke. Le choix de katate ryote dori comme attaque, une des contraintes « classiques » les plus fortes, qui à l’avantage, pour uke de pouvoir obtenir beaucoup d’indications sur le mouvement de tori. Mais le désavantage aussi (démontré par CT) de pouvoir se transformer en « protection » pour tori. Et de retomber dans une configuration neutre, où une amorce de mouvement de l’un peut être neutralisée par l’autre. Comment alors mener une technique à la conclusion voulue ?

Mais le « bruit » à transmettre est faible…

De fait, le katate ryote dori sokumen irimi nage proposé par CT entraîne uke dans un mouvement hélicoïdal dont le déplacement continu est le moteur, ce qui a l’avantage de réduire l’information sur le sens du mouvement fournie à uke. Dans le même esprit, CT propose de passer, sur la même saisie, à ikkyo ura. Relâchement obligatoire du bras saisi, et même au-delà de l’épaule… Mais la nécessité de ne pas transmettre d’information renforce cette nécessité, dont la difficulté est sans doute renforcée par lexécution en ura de cette forme. Changement d’attaque, moins contraignante pour tori : katate dori. Et démonstration sur l’information au moyen de shiho nage, puis sur la même saisie, nikkyo ura. Toujours en restant « discret » sur l’exécution de la technique. La matinée, et le stage pour moi) s’est terminée par une étude de katate dori kote gaeshi (exécuté avec des entrées-sorties marquées).

Je n’ai pas l’occasion de souvent fréquenter les stages de Christian Tissier, faute de temps. Et je ne suis pas assez avancé pour saisir la majeure partie des nuances de son enseignement (hélas). C’est donc la première fois que je le vois cette thématique est mise en avant. Comme d’habitude, l’information transmise (on ne parle pas de l’échange entre tori et uke) par CT est abondante et clairement illustrée, avec des éléments à retirer pour chaque pratiquant quel que soit son niveau (on pouvait d’ailleurs voir de grands débutants et des gens plus capés). Comme d’habitude, le plus dur sera de les intégrer dans toutes ses dimensions dans ma propre pratique…

La route est longue.

Publicités

A propos G.

Pratiquant lambda.
Cet article, publié dans Aïkidô, Compte-rendu, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s