Document : première démonstration d’aïkidô en France

Si l’aïkidô est désormais bien présent en France, c’est sans doute en raison du travail de diffusion des pionniers japonais et français, et de leurs continuateurs. Cependant, comme signalé ici-même, la première démonstration publique d’aïkidô sur le sol français (et sans doute européen) est due à un monument des budô, Minoru Mochizuki, dans le cadre des championnats d’Europe de jûdô des 5 et 6 décembre 1951. Elle eut lieu au Vélodrome d’hiver, à Paris, devant une dizaine de milliers de personnes.

La vidéo ci-dessus (mise en ligne par Guillaume Erard, dont je vous conseille et le blog et la chaîne Youtube), filmée par André Nocquet, présente des parties des démonstrations de cette manifestation.

Document unique et rare, ce film propose une vision très « défense personnelle » des budô, très en phase avec l’époque (comme dans le documentaire sur l’aïkidô de 1964), à la très notable exception de l’itsutsu no kata qui commence la séquence, que l’on peut grossièrement séparer en une phase « jûdô » (dirigée par Mikinosuke Kawaishi) et une phase « aïkidô » (dirigée par Minoru Mochizuki), à mains nues, armes (sabre, tambô) ou armes par destination (chaises, par exemple). Nous sommes loin des démonstrations « grand public » comme celles du Festival des arts martiaux de Bercy, plus chorégraphiées…

Publicités

A propos G.

Pratiquant lambda.
Cet article, publié dans Aïkidô, Coin documentaire, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s