La FFJDA, créatrice de disciplines ou que faire du MMA ?

Phase de combat MMA entre deux militaires américains. Domaine public.

Depuis quelques années, le MMA (mixed martial arts) ou « combat libre » se développe dans le monde des arts martiaux et sports de combat, s’appuyant sur des figures fortes comme la famille Gracie, Bas Rutten, Franck Shamrock, Wanderlei Silva et bien d’autres au sein de différentes organisations, comme la très médiatique UFC. Quoi que l’on puisse penser de l’exercice, il est, jusqu’à l’heure actuelle, interdit en compétition en France et dans d’autres pays (Belgique, par exemple) et autorisés dans d’autres (Allemagne, Suisse). Pour le cas spécifique de la France, il s’agit d’une interprétation d’une recommandation du Conseil de l’Europe sur les « pratiques sportives dégradantes », le MMA autorisant les frappes au sol. Et comme souvent, le pratiquant pourra (à raison à mon sens) voir une méconnaissance des pratiques concernées (le kenpô, pratique « mixte »…).

Oui mais voilà, le MMA n’est interdit en France qu’en compétition d’une part, et d’autre part comme son nom l’indique, ne constitue pas une discipline étanche, puisque tout est permis, question apport disciplinaire (jûdô, lutte, jiu jitsu brésilien, boxes, etc.). Cela constitue un véritable attrait pour un nombre important de personnes, quelles que soient leurs raisons. Conjugué à la présence médiatique, la question de sa reconnaissance sur le territoire français se pose sans équivoque (voir à ce propos cet échange à l’Assemblée nationale), puisque sa présence est déjà effective : selon un article du Monde, la société de vente de matériel Dragon bleu estime à environ 30000 pratiquants la population française, et 700 clubs ou établissements le proposent environ selon le Ministère des sports indique un article de l’Express.

Et le judô dans tout ça ?

30000 pratiquants. C’est à peu près le nombre de licenciés de la tranche 20-30 ans de la FFJDA pour 2013 (chiffres du ministère des sports), et, coïncidence ou non, la tranche (avec la 15-20) cible du MMA. Pas étonnant dès lors que la puissante fédération voit d’un mauvaise œil l’arrivée de cette pratique en France, surtout que le jûdô peut constituer un bon début pour aller ensuite vers la pratique MMA (pas moins de 4 champions olympiques ont déjà franchi le pas, et bien plus de sportifs de haut niveau). Alors que faire quand un créneau est susceptible d’apporter des adhérents mais qu’on n’a pas encore le produit ? On le crée, et parfois on réussit à créer un (quasi-)monopole. Et c’est, il faut le remarquer, une sorte d’habitude à la FFJDA : « ju-jitsu » (méthode Kawaishi à l’origine, synthèse Pariset, puis évolution), « taïsô » (pour la remise en forme), « ne-waza » (pour concurrencer le jiu-jitsu brésilien).

Alors ? Le futur nouveau-né s’appellerait MJA (pour mixed jujitsu arts), et se baserait sur le ju-jitsu fédéral (lui-même une synthèse récente, rappelons-le), a indiqué Jean-René Girardot, vice-président et secrétaire général de la FFJDA, dans un courrier réponse confidentiel à l’origine à M. Morille du Judo club Thouarsais. Si le contenu du courrier démontre un certain état d’esprit, sans parler même du sujet (« ne waza dit ju jitsu brésilien » par exemple, alors qu’en fait, non, pas du tout, entre autres), il est du moins clair sur la revendication : tout existe déjà au sein de la fédération, et plus précisément, au sein du jujitsu fédéral, et les enseignants possèdent les diplômes requis (si on gratte un peu, le DEJEPS est très essentiellement jûdô (p.25)). Rappelons que la FFKAMA (actuelle FFKDA) s’est séparée de la FFJDA en 1975…

Le MMA a encore de beaux jours devant lui, quelle que soit la nouvelle formule que la FFJDA lui opposera. Le MJA, pas forcément : si comme indiqué par M. Girardot, il n’est pas envisagé de mettre un minimum de lumière sur ce nouveau surgeon, comment espérer un développement réel ? Un beau paradoxe, apparemment…

Publicités

A propos G.

Pratiquant lambda.
Cet article, publié dans Généralités, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s