Curiosité : l’aïkidô en France, un reportage historique

L’un des documentaires portant sur les arts martiaux qui m’a le plus intéressé, pour sa valeur historique, est le reportage de Lucien Gavinet avec Thierry Roland au commentaire sur l’aïkidô que l’on peut trouver en libre accès sur le site de l’INA (Institut national de l’audiovisuel). Ainsi que, pour des raisons techniques, via Youtube – ci-dessous maintenant.

Daté de 1964, ce reportage diffusé dans l’émission « Les coulisses de l’exploit » est intéressant à plus d’un titre. Axé autour de la personne d’André Nocquet (un des personnages majeurs de l’histoire de l’aïkidô français, uchi deshi du fondateur Morihei Ueshiba) assisté de Jean-Daniel Cauhépé, il fut tourné à une période charnière de l’introduction de la discipline en France (départ de Tadashi Abe en 1961, arrivée de Mutsuro Nakazono et Masamichi Noro en 1961, retour de Hiroo Mochizuki en 1963 et arrivée de Nobuyoshi Tamura en 1964), contient des moments filmés de la pratique du fondateur et enfin, il présente la discipline comme pratique d’auto-défense. Il s’agit également d’une des premières (voire de la première des ) présentations grand public de cet art martial récent à l’époque. Pour l’anecdote, elle fut précédée dans la même émission par la capoeira en 1963.

Sans revenir sur un aspect technique ou pédagogique, quel qu’il puisse être, sur des extraits de cours et démonstrations au demeurant bien courts (après tout, le reportage fait une douzaine de minutes dans son intégralité), on peut remarquer que les éléments de communication de l’époque des arts martiaux japonais en particulier et des disciplines de combat en France sont bien présents :

  • filiation à un grand-maître (entrevue et démonstration de Morihei Ueshiba).
  • synthèse aboutie (dans le commentaire de T. Roland : M. Ueshiba a pratiqué tous les arts martiaux) mais auparavant secrète.
  • maîtrise de soi (par les discours tenus).
  • discipline d’auto-défense efficace (le reportage commence par deux situations d’auto-défense).
  • accessibilité à tous et toutes (à la fois socialement et physiquement).

Une vraie curiosité, d’autant plus que les présentations de l’aïkidô, comme de toute discipline « sportive » non compétitive (ces deux qualificatifs n’étant déjà pas exacts), dans les média généralistes français sont relativement rares.

Publicités

A propos G.

Pratiquant lambda.
Cet article, publié dans Aïkidô, Coin documentaire, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s